Apprentissage collectif en italie !

Le Giro delle provincia di Biella s'est élancé avec 191 coureurs et pour 150 kilomètres sous un grand soleil. Un départ très rapide avec de nombreuses attaques bien suivies par Hugo, Martin, Kévin et Rémy. Une première échappée notable de 5 coureurs se forme avec Martin à son bord. Cette échappée à peine reprise c’est Rémy qui contre, accompagné de 4 coureurs. Le format de course Italienne prend forme avec des équipes qui contrôlent l’écart. Les Chambériens bien placés de façon collective restent vigilants. À l’arrivée sur le circuit final qui était à parcourir 6 fois, l’avance de l’échappée se réduit fortement. Le circuit final comportant une montée à fort pourcentage permet à Aurélien de revenir sur le groupe de tête avec quelques autres coureurs. Au troisième tour, regroupement général s'opère. Les Chambériens sont actifs et attaquent notamment avec Benoît. Dans la dernière difficulté, un coureur du team Colpack, vainqueur l’an dernier, attaque. Un groupe de 20 bascule derrière avec Aurélien et Benoît qui font le maximum pour revenir sur ce coureur, en vain. Au sprint pour la place de 2 nos deux Chambériens font 15 et 17ème.

 

CLASSEMENT FINAL :

1er : Edwards RAVASI (Team Colpack)

15e : Benoit COSNEFROY

17e : Aurélien PARET-PEINTRE

NC : Hugo PIGEON

NC : Martin SALMON

NC : Kévin GENIETS

 NC : Jaap DE JONG

NC : Rémy ROCHAS

 

Hugo pigeon, 25e et très actif pour le collectif : « J’appréhendais l’enchainement des deux courses Charolais et Torino Biella. Je n’étais pas très bien samedi sur un circuit exigeant contrairement à dimanche. Mais j’avais besoin et envie de courir deux fois ce week-end. Les sensations étaient de mieux en mieux au fil du week-end. J’ai bien récupéré de mes deux chutes du week-end dernier en Italie qui étaient sans gravité. J’avais peur dans le peloton et j’étais tendu à cause de ces chutes. Autrement physiquement ça va bien, je sens que la forme revient de week-end en week-end et je suis vraiment satisfait de ma course. L’équipe a très bien couru collectivement et cela tire le groupe vers le haut de se déplacer en groupe. D’avoir des coureurs pour la victoire oblige chaque coureur à donner le maximum pour l’équipe.

Pour la suite je vais faire ma première coupe de France DN1 cette saison qui va être la dernière course de mon premier cycle, je vais alors m’accorder un peu de repos. »

 

Vincent TERRIER, directeur sportif : « On apprend toujours lorsque l’on se rend en Italie. La course s’est déroulée de la manière dont on l’avait imaginé avec un groupe d’échappés tenu à distance par le peloton. Nos coureurs ont été un peu impatients lorsque la course s’est emballée sur les tours de circuits finaux. Il fallait rester patient à l’image de l’équipe du vainqueur. La condition physique était là pour tous les coureurs, c’est pour cela que l’on revient avec quelques regrets. Le bilan reste positif car nos leaders étaient présents avec les meilleurs et la course a été formatrice pour les jeunes ! »

Crédit photo : Elisa NICOLETTI

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© CHAMBERY CYCLISME FORMATION