benoit cosnefroy au pied du podium en coupe de france

La coupe de France du Lot-et-Garonne qui avait un air de classique avec 185 kilomètres au progrmme et des chemins forestiers. La météo est changeante avec l'alternance de beau temps et de pluie d'orage. Le peloton très nerveux laisse partir trois hommes en début de course. Au kilomètre 50 le peloton s'emballe à l'approche du premier secteur chemin ce qui provoque une chute massive sans que les chambériens soient au sol. A la sortie du premier secteur, une course de mouvement reprend avec plusieurs échappés qui partent sans écarts notables. Le peloton perd des éléments au fil des kilomètres et c'est une cinquantaine de coureurs qui se présentent pour la victoire. A 10 kilomètres de l'arrivée Jaap DE JONG crève, il est attendu par Rémy ROCHAS mais les deux Chambériens ne vont pas réussir à revenir. A l'approche de la ligne finale qui est placée en haut d'une montée de 800 mètre à 7%, c'est l'équipe de Loudéac qui emmène. La victoire revient à Erwan CORBEL devant 2 coureurs du GSC Blagnac. Benoit prend la 4ème place.

 

Grâce à la 4e place de Benoit Cosnefroy, les chambériens se classent 4e par équipe de la manche.

 

CLASSEMENT FINAL :

1er : Erwann CORBEL (VC Pays de Loudéac)

4e : Benoit COSNEFROY

47e : Etienne FABRE

92e : Jaap DE JONG

94e : Rémy ROCHAS

97e : Hugo PIGEON

 

Classement général provisoire de la Coupe de France DN1 : 1er VC Pays de Loudéac 631 pts, 2e C.C.F. 454 pts, 3e VC Rouen 360 pts

 

Rémy ROCHAS, acteur dans le collectif : "Ma coupe de France s'est plutôt bien passée, j'aimais bien ce parcours, usant et long, sur lequel on avait des secteurs en chemin, une belle originalité qui m'a plu! J'avais pour consigne de suivre les coups et être présent dans les échappées si celles-ci étaient dangereuses, en compagnie de Jaap et Hugo. Ceci dans le but de réduire les efforts à fournir pour Benoit et Etienne qui étaient préservés pour le final. Je me sentais plutôt bien physiquement, ce qui m'a permis de pouvoir répéter des efforts de nombreuses fois. Ensuite dans le final, en concertation avec Etienne, Benoit et Jaap on a décidé que je devais dépanner Jaap qui avait crevé à 10kms de l'arrivée, en pensant que la file des voitures était un peu plus loin, c'est là une erreur qui nous a coûté d'être présent pour l'emballage final avec Jaap. Dimanche nous avions un collectif différent des autres coupes de France, ce qui pour moi ne changeait en aucun cas nos ambitions, la victoire. C'était un beau groupe soudé, axé hier autour d'Etienne et Benoit. Le bilan personnel de mon premier cycle est mitigé. Apres avoir bien débuté les 3 premiers week-ends de course, j'ai ensuite eu du mal à trouver le petit quelque chose qui me manquait en fin de course, jusqu'à fin mars. Le mois de mars n'a pas été à la hauteur de mes espérances en termes de résultat et sensation même si cela s’améliore depuis 3 semaines. Suite à une coupure qui me fera le plus grand bien cette semaine, je serai de retour la semaine prochaine sur le tour du Jura où j'espère pouvoir faire quelque chose."

 

Clément DUPUY, directeur sportif : « Nous n’avons jamais été en difficulté dans les mouvements de course mais nous n’avons pas été capable de peser non plus. Benoit Cosnefroy montre une nouvelle fois qu’il a passé un cap et qu’il est capable aujourd’hui de sauver le résultat brut du groupe. »

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© CHAMBERY CYCLISME FORMATION