5e place en coupe de france !

Comme l’an passé, le Grand Prix du pays d’Aix a ouvert le calendrier de la coupe de France DN1. Mais contrairement à l’an passé, le soleil était de la partie. Très rapidement, 6 coureurs se portent aux avant-postes. Benoit Cosnefroy représente le C.C.F.. Le peloton laisse partir les fuyards qui compteront jusqu’à 4 minutes d’avance à moins de 100 kilomètres de l’arrivée. Le CC Etupes et le VC Pays de Loudéac prennent en main la chasse pour réduire l’écart. Le regroupement général s’effectue à moins de 30 kilomètres du but. Après une nouvelle tentative de 4 coureurs avec l’inusable Benoit Cosnefroy, le peloton se regroupe définitivement au pied de la dernière difficulté. Dans celle-ci, sept coureurs tentent leur chance avec notamment Aurélien PARET-PEINTRE. Ils sont repris avant le sommet par un peloton qui ne compte plus qu’une vingtaine de coureurs. Aurélien et Rémy Rochas font partie de ce groupe qui se disputera la victoire au sprint.

 

CLASSEMENT FINAL :

1er : Erwann CORBEL (VC Pays de Loudeac)

11 : Aurélien PARET-PEINTRE (Meilleur grimpeur)

18 : Rémy ROCHAS

29 : Benoit COSNEFROY

31 : Etienne FABRE

56 : Nans PETERS

68 : Jaap DE JONG

75 : Victor TOURNIEROUX

 

 

 

Classement provisoire de la Coupe de France : 1er VC Pays de Loudéac 175 pts, 2e CC Etupes 100 pts, 3e VC Rouen 95 pts, …, 5e C.C.F. 53 pts.

 

Benoit Cosnefroy, échappé sur le G.P. du pays d’Aix : « Je tire un bilan très positif de cette journée personnellement. La forme est là, les jambes répondent bien. Nous nous sommes très bien entendus dans l’échappée. Je savais qu’il allait être compliqué d’aller au bout mais j’y ai quand même cru à un moment. Une fois repris je suis resté vigilant. Prenant même la roue d’Elie Gesbert avant la dernière montée pour une dernière tentative. Je suis content de montrer que j’ai retrouvé un bon niveau. Mes coéquipiers m’avaient désignés sprinteur en cas d’arrivée au sprint. Etre dans l’échappée et pouvoir encore être présent dans le final montre qu’ils peuvent me faire confiance. »

 

Vincent TERRIER, directeur sportif : « Lors du briefing de la veille, nous avions évoqué deux stratégies : attendre le sprint massif ou proposer une course offensive. Le parcours d’Aix est usant mais pas suffisamment pour éviter une arrivée au sprint, surtout en Coupe de France. Les coureurs ont décidé de faire des efforts, de faire la course. Benoit Cosnefroy a fait un super boulot en étant présent devant. Il a enlevé le poids de la course au reste de l’équipe. Nous sommes satisfaits du résultat même si nous aurions aimé avoir un ou deux gars en plus dans le premier groupe. Nous sommes un peu déçus du scénario proposé par cette course. Nous terminons 5e par équipe ce qui est notre place plutôt habituelle depuis plusieurs années. »

 

Photo : Philippe PRADIER.

22.02.201

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© CHAMBERY CYCLISME FORMATION