Aux places d'honneurs

L'équipe de CCF alignée sur la coupe de France a été en réussite

Samedi 14 et dimanche 15 juillet 2018, nos coureurs étaient présents sur trois fronts. S'ils ont su se montrer offensif, ils doivent se contenter des places d'honneur.

Tout d'abord en ce jour de fête nationale, une partie de notre effectif était au GP de Charvieu-Chavagnieux (Elite). Dans une course où il ne fallait pas se faire pièger, Sebastian Berwick a su être actif d'entrée de jeu pour saisir la bonne échappée. "A cette période de l'année, le niveau du peloton est très hétérogène. Il faut donc savoir prendre les bons coups"comment Vincent Terrier, le DS du jour. Derrière les autres savoyards, dont Ken Conter, qui disputait sa première course sous les couleurs des "ciel et terre", tentaient de prendre les contre sans réussite. Au final, Sebastian Berwick termine à la 6e place. Un résultat qui "illustre l'esprit collectif offensif de l'équipe".

Dimanche, Entre Brenne et Montmorillonnais était le théâtre de la 6e manche de coupe de France DN1. De part sa longueur et la chaleur présente, la course fut très débridée. Antoine Raugel est le premier a se glisser dans l'échappée. Il en profite pour remporter le classement des Rushs. Dans l'ensemble, "l'équipe a été très présente sur l'ensemble de la journée" explique Clément Dupuy, le DS sur place. Au cours de cette course très longue et usante, "chacun a effectué un travail de qualité qui permet à CCF de réaliser une bonne performance collective". Nicolas Prodhomme, encore en vue, termine 6e, devant Reto Müller 11e et Anthony Jullien 13e. Des places d'honneur qui permettent aux savoyards de remporter le classement par équipe et de remonter à la 3e place du classement de la coupe de France DN1

Aurelien Paret-Peintre et Kevin Geniets roue dans roue au championnat d'Europe. Photo : F.Guerin/DV

Enfin, Kevin Geniets et Aurélien Paret-Peintre étaient au championnat d'Europe Espoir avec leur sélection nationale, respectivement le Luxembourg et la France. Les deux savoyards y intègre le top20.

"Il fallait toujours un coup d'avance" commente Aurélien Paret-Peintre au micro de Direct Vélo. Victime de crampes dans le final, il doit se contenter d'une honorifique 13e place. "Avec 3400 mètres de dénivelé sur 140 kilomètres et la chaleur en plus, c'était presque plus dur qu'une étape de montagne ! (rires)". Kevin Geniets termine 17e.

Aurélien Paret-Peintre (France)
13e
« Il fallait toujours avoir un coup d'avance. A trois tours de l'arrivée, un Espagnol (Barcelo, ndlr) est sorti, et comme Damien (Touzé) était devant, je l'ai suivi pour protéger l'échappée. Hirschi est revenu assez vite avec le Tchèque (Toupalik, ndlr). Je n'ai pas pu prendre la roue tout de suite, j'ai commencé à avoir des crampes dans la bosse... J'ai été obligé de m'arrêter, je me suis étiré sur la route et je suis reparti. J'ai vu que Victor était en train de rentrer, donc ça a été. On avait une belle équipe, homogène et bien réglée. On a fait une très belle course. C'était vraiment dur. En voyant les filles hier, je me suis dit que j'allais attendre de voir les Juniors pour retrouver un scénario un peu plus classique. En fait, ça n'a pas été le cas, donc je ne savais pas à quoi m'attendre. Mais pour nous, on a quand même une échappée qui est partie, ça roulait derrière. Il y a tout de même eu un tempo assez élevé, car quand la "guerre" a commencé, il n'y avait déjà plus beaucoup de monde. Avec 3400 mètres de dénivelé sur 140 kilomètres, et la chaleur en plus, c'était presque plus dur qu'une étape de montagne (rires) ! ».


Lire la suite : https://www.directvelo.com/actualite/67736/championnat-d-europe-espoirs-hommes-les-reactions
« Il fallait toujours avoir un coup d'avance. A trois tours de l'arrivée, un Espagnol (Barcelo, ndlr) est sorti, et comme Damien (Touzé) était devant, je l'ai suivi pour protéger l'échappée. Hirschi est revenu assez vite avec le Tchèque (Toupalik, ndlr). Je n'ai pas pu prendre la roue tout de suite, j'ai commencé à avoir des crampes dans la bosse... J'ai été obligé de m'arrêter, je me suis étiré sur la route et je suis reparti. J'ai vu que Victor était en train de rentrer, donc ça a été. On avait une belle équipe, homogène et bien réglée. On a fait une très belle course. C'était vraiment dur. En voyant les filles hier, je me suis dit que j'allais attendre de voir les Juniors pour retrouver un scénario un peu plus classique. En fait, ça n'a pas été le cas, donc je ne savais pas à quoi m'attendre. Mais pour nous, on a quand même une échappée qui est partie, ça roulait derrière. Il y a tout de même eu un tempo assez élevé, car quand la "guerre" a commencé, il n'y avait déjà plus beaucoup de monde. Avec 3400 mètres de dénivelé sur 140 kilomètres, et la chaleur en plus, c'était presque plus dur qu'une étape de montagne (rires) ! ».


Lire la suite : https://www.directvelo.com/actualite/67736/championnat-d-europe-espoirs-hommes-les-reaction
« Il fallait toujours avoir un coup d'avance. A trois tours de l'arrivée, un Espagnol (Barcelo, ndlr) est sorti, et comme Damien (Touzé) était devant, je l'ai suivi pour protéger l'échappée. Hirschi est revenu assez vite avec le Tchèque (Toupalik, ndlr). Je n'ai pas pu prendre la roue tout de suite, j'ai commencé à avoir des crampes dans la bosse... J'ai été obligé de m'arrêter, je me suis étiré sur la route et je suis reparti. J'ai vu que Victor était en train de rentrer, donc ça a été. On avait une belle équipe, homogène et bien réglée. On a fait une très belle course. C'était vraiment dur. En voyant les filles hier, je me suis dit que j'allais attendre de voir les Juniors pour retrouver un scénario un peu plus classique. En fait, ça n'a pas été le cas, donc je ne savais pas à quoi m'attendre. Mais pour nous, on a quand même une échappée qui est partie, ça roulait derrière. Il y a tout de même eu un tempo assez élevé, car quand la "guerre" a commencé, il n'y avait déjà plus beaucoup de monde. Avec 3400 mètres de dénivelé sur 140 kilomètres, et la chaleur en plus, c'était presque plus dur qu'une étape de montagne (rires) ! ».


Lire la suite : https://www.directvelo.com/actualite/67736/championnat-d-europe-espoirs-hommes-les-reactions
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© CHAMBERY CYCLISME FORMATION