APP comme un pro

Photo : Elen Rius / Ronde de l'Isard

Chambéry CF enchaîne les bonnes performances et illustre parfaitement le dictons "en mai, fais ce qu'il te plait". 

Et ce qui plait à Aurélien Paret-Peintre c'est de jouer les premiers rôles. Il l'a démontré une nouvelle fois sur la Ronde de l'Isard (UCI 1.2U), du 17 au 20 mai. Dès la première journée, il montre ses ambitions avec une 5e place sur l'étape. La couleur est annoncée, il assumera son statut de favori comme un pro.

Bien aidé par son équipe, à l'image d'un Clément Champoussin des grands jours (toujours dnas le Top15 des étapes et 3e samedi), APP a flirté avec la victoire au classement général tout au long du week-end. 3e de la 2e étape, notre annemassien s'installait en 3e position du clasement général et allait jouer le tout pour le tout lors de la dernière journée, annoncée pluvieuse. "Nous connaissions par coeur la descente à 20km" souligne Clément Dupuy, notre DS. Clément Champoussin et APP décident d'y jouer le tout pour le tout. À cause de l'humidité de la route et suite au coup de force des savoyards, les chutes sont nombreuses dans le groupe des leaders, à l'image du premier et deuxième au classement général. 

Si nos coureurs prennent le large, le maillot jaune trouve des alliés de fortune derrière. "Les choses n’ont pas évolué en notre faveur mais l’implication et les intentions étaient très bonnes" regrette Clément Dupuy. Finalement, APP prend la 2e place sur cette dernière étape et termine 2e du classement général, à 20" du vainqueur, le britannique Stephen Williams (SEG Racing Academy). Très en vue, Clément Champoussin termine 9e, Kevin Geniets 16e. 

Photo : Elen Rius / Ronde de l'Isard

Antoine Raugel 12e en Coupe de France

Lundi 21 mai, le week-end de la Pentecôte se concluait avec une nouvelle manche de Coupe de France pour nos savoyards, le GP de Luneray

Avec une équipe largement remaniée et rajeunit avec le Ronde de l'Isard, Chambéry CF subissait un schéma de course inhabituel où l'échappée prit jusqu'à 10 minutes d'avance avant que la course ne se lancent réellement, 100km après le départ. "Nos coureurs doivent apprendre à gérer leurs émotions et ne pas se montrer impatients ou désabusés par ce type de scénario inhabituel" commente Loïc Varnet, notre directeur sportif sur l'épreuve. 

Dans la fin de course, l'allure est très vive. Si Lucas Meunier est bien placé à l'approche du sprint, une chute sous la flamme rouge le prive de l'emballage final, tout comme Anthony Jullien, mal placé. "Nous tirons notre épingle du jeu tant bien que mal avec la 12e place d'Antoine Raugel" poursuit Loïc Varnet, préférant mettre en avant "l'expérience acquise tout à fait salutaire" de son équipe.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© CHAMBERY CYCLISME FORMATION