la Durtorccha pour nans peters

La durtorccha qui se trouve sur les hauteurs de Clermont-Ferrand était au programme de l'équipe qui courait la coupe de France le lendemain au G.P. de Buxerolles. Cette course qui est réputée pour son parcours exigeant puisqu'il y a plus de 2000 mètres de dénivelé positif à faire sur un tour de 20 kilomètres à effectuer 5 fois. Au deuxième tour un groupe de 15 se détache dans la montée avec Rémy, Aurélien, Nans et Benoît pour le CCF. 
L’entente n'est pas bonne au sein de ce groupe puisque les leaders sont présents. Après de multiples attaques et notamment dans la descente avec les coureurs de Chambéry, Benoît attaque à 2 tours de l'arrivée au pied de la difficulté. Cette attaque va faire réagir le Team Pro Imo. Dans les derniers kilomètres de cette ascension Aurélien et Rémy vont se relayer pour attaquer alors que Nans va mettre la dernière attaque pour partir seul. 
Nans qui avait préalablement remporté tous les classements de la montagne, s'échappe seul à 38 kilomètres de l'arrivée pour aller chercher sa première victoire en élite.

 

CLASSEMENT FINAL :

1er : Nans PETERS

3 : Aurélien PARET-PEINTRE 

5 : Rémy ROCHAS

7 : Benoit COSNEFROY

 

 

 

Nans Peters : vainqueur et meilleur grimpeur, « Ma première victoire en élite est une délivrance ! J'arrive dans ma dernière année espoir et je n'avais toujours pas gagné d'élite alors cette victoire me fait vraiment plaisir. Pour arriver à ce succès j'ai été attentiste dans les 2 premiers tours de circuit pour être ensuite dans le bon groupe à 3 tours de l'arrivée quand ça a accéléré. Je ne me suis pas affolé et je n'ai pas fait d'efforts grâce au travail de mes coéquipiers qui étaient très présents. A 38 kilomètres de l'arrivée, j'ai attaqué et me suis mis dans un effort de contre la montre, ce qui ne m'a pas fait peur. Je me suis dit que de toute façon je travaillais pour l'équipe si mon attaque ne me menait pas à la victoire.

La semaine prochaine je fais la première coupe des nations avant le week-end de coupe de France aux boucles de l'Artois et de terminer mon cycle par les coupes des nations.

Ce cycle de courses est très important pour moi, il fait partie des 3 cycles dont j'ai envie de performer cette année. »

 

 

Vincent TERRIER, directeur sportif : « L'équipe a fait parler d'elle même par son omniprésence et sa cohésion. Il ne s'agissait pas de s'éparpiller dans tous les sens, mais de placer le plus de coureurs à l'évant pour préserver la force du nombre. Les coureurs ont su le faire et la victoire est d'autant plus belle qu'elle est complétée par des belles places pour les autres coureurs de l'équipe.  »

 

Crédit photo: Sarah GUILLAUMIN

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© CHAMBERY CYCLISME FORMATION