Quand le temps s'emmêle

Le peloton de la Dutorccha a jonglé entre pluie, neige et grêle. Photo : A.Bruget - Véloracingnews.

Ce week-end n'était pas propice aux belles journées cyclistes ensoleillées. En Auvergne, dans la Drôme ou dans l'Ain, les coureurs de Chambéry CF ont dû jouer avec un temps capricieux, se mêlant aux courses, quitte à s'emmêler lui même. Entre pluie, neige, grêle et brouillard.

Samedi 17 mars, en Auvergne, la Dutorccha, pourtant si favorable à nos coureurs ces dernières années, fut synonyme "d'enfer glacé" selon les mots d'Antoine Pouillard pour Direct Vélo. "Les conditions climatiques ont fortement désorganisé notre équipe" expliquait Clément Dupuy, notre DS. S'ils ont tenté d'assurer le contrôle de la course, les abandons de Simon Verger, Reto Müller et Kevin Geniets, gelés, ont restreint les chances de CCF. "Face à la supériorité tactique et physique du Team Pro Immo, très juste chez eux", Aurélien Paret-Peintre doit se contenter d'une belle 10e place. Nicolas Prodhomme termine 12e.

 

Sebastian Berwick 12e au bout de l'effort sous le brouillard de la Transversale de l'Ain. Photo : S.Briend

SOUS LA BRUME DE L'AIN

Dimanche, la course Châtillon-Dijon annulée, les espoirs de victoire reposait sur le front engagé à la Transervale de l'Ain. "Les coureurs ont pris la course dans le bon sens avec Clément Champoussin présent dans l'échappée" confiait notre DS, Jean-Michel Flochon. Si le soleil était présent au départ, la montée du Corlier (KM77) ne laissait aucun doute. La fin du parcours se ferait sous le brouillard épais et une petite pluie fine. Toujours présents aux avants postes, avec Sebastian Berwick ou encore Anthony Jullien, CCF ne trouvait pas la faille face à la supériorité numérique de Bourg-Ain-Cyclisme. Au bout de l'effort, parfois frigorifiés, nos coureurs devaient se contenter des places d'honneur, avec Sebastian 12e. "C'est un groupe jeune, ils étaient là pour apprendre et s'endurcir" concluait Jean-Michel Flochon. "Mais c'est bien, la mayonnaise est en train de prendre dans ce groupe". Sur le retour, Antoine Raugel, présent aux avants-postes du peloton toute la journée, confiait : "elle aurait pu être belle cette course... sous le soleil."

TROP FORT, TROP VITE

Alors finalement, pour voir un peu de soleil ce week-end, il fallait être au GP Sud Rhône-Alpes de Bourg-de-Péage, samedi. Après un départ pluvieux, le soleil joua avec les nuages en fin de parcours. "La course a reposé sur nous" commentait Vincent Terrier, notre DS. Présents à l'avant avec Sebastian Berwick, mais en infériorité par rapport aux autres équipes présentes dans l'échappée, CCF a tenté de prendre la course à son compte. "On a mal géré la poursuite en s'exposant trop fort, trop vite." Au final, Jérémy Montauban et Antoine Raugel, arrivés dans un troisième groupe, doivent se contenter des 11 et 15e place.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© CHAMBERY CYCLISME FORMATION